MiniPo

Le dernier des lapidaires

Francis Bourjot est unique en France, voire en Europe et dans le monde. Ce lapidaire-tourneur, dont l'atelier est situé dans un village de la région parisienne, a reçu plusieurs prix prestigieux. Son métier est l'art de travailler les pierres semi-précieuses. Avec du porphyre d'Egypte, du quartz rose, du jaspe arborisé, du cristal de roche, du lapis-lazuli, il rend la splendeur à des objets rares et précieux. « Un sultan voulait que l’on reproduise une assiette en cristal de roche. Il s’est donc adressé à une entreprise allemande qui travaille avec des machines assistée par ordinateur puisqu’elle ne dispose évidemment pas d’un artisan. Le travail été vite fait, mais la machine, idiote, a reproduit sur les douze assiettes le défaut qu’avait l’assiette modèle… Naturellement, le sultan a refusé la livraison et il s’est alors adressé à notre petite taillerie. J’ai fait les douze assiettes sans aucun problème… » raconte Francis. Il ne voudrait pas voir disparaître son métier. C'est pourquoi il se bat pour obtenir de l'Education nationale les moyens de délivrer une formation valorisante et enrichissante à des jeunes en grande difficulté scolaire et pour sauver le métier de lapidaire-tourneur. « Si nous laissons les métiers artistiques s'éteindre, nous perdrons notre identité. Les créations d'aujourd'hui seront les oeuvres d'art de demain.»

MiniPo
MiniPo
MiniPo
MiniPo
MiniPo
MiniPo
MiniPo
MiniPo

Une photo représentant les travailleurs de l'atelier en 1908

MiniPo